mercredi 31 décembre 2014

Pour finir l'année en souriant..

Du laxatif dans le vin. C'est, parmi d'autres blagues plus ou moins potaches, l'une des "plaisanteries" qui ont été servies à Louis Aliot, vice-président du Front national, à l'occasion d'une conférence de presse organisée en Gironde en mai, pour la campagne des Européennes.

Exclusion prononcée

La sanction est tombée, comme le révèle le journal Sud Ouest: les auteurs de ce sabotage, Jean-David Eyquem et Jean-Baptiste Defrance, responsables FN locaux, ont été priés de quitter le parti de Marine Le Pen. Un troisième jeune militant, jugé complice des deux premiers, Damien Obrador, a été suspendu un an.

C'est à l'occasion d'une Commission des conflits, fin octobre au siège du parti à Paris, que les motifs reprochés aux trois jeunes militants ont été recensés: outre l'ajout de laxatif dans le vin, les trois larrons ont dévissé les ampoules de la salle de conférence, mis en évidence sous les yeux d'Aliot des livres de ses opposants, Bruno Gollnisch et de Jean-Claude Martinez, mais aussi organisé la venue à cette conférence de "vieux frontistes encombrants", comme les appelle Sud Ouest, des militants adeptes des théories du complot et autres délires antimaçonniques et antisémites. "Ils sont allés trop loin, c'est la goutte d'eau", a assuré Jacques Colombier, secrétaire départemental du FN.

Trois jeunes militants du Front national de Gironde viennent d'être sanctionnés par le parti pour avoir saboté, en mai, une conférence du vice-président du FN.

" Décidément, le Front "Mariniste" pratique beaucoup trop l'ouverture.."


DEFENDS TON IDENTITE !