lundi 27 avril 2015

Le Pen, Der Rebell !

Alors que Jean-Marie Le Pen se trouve dans la tourmente suite à des interviews données à BFM TV et Rivarol, il a rencontré le lundi 13 avril 2015, le président de l’APF (Alliance pour la paix et la liberté), Roberto Fiore (Forza Nuova-Italie), Nick Griffin (Royaume-Uni) et le Député européen du parti ultranationaliste allemand NPD Udo Voigt

Nick Griffin, Jean-Marie Le Pen, Udo Voigt, Roberto Fiore
 
 
NB// Le président d'honneur du FN prendra part au traditionnel défilé du 1er mai du parti à Paris, a affirmé son entourage lundi.

jeudi 23 avril 2015

24 avril 1856 : naissance du Maréchal Philippe Pétain


"J'ai toujours oeuvré à la réconciliation des Français (...) Comme je l'ai déjà dit, je n'ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître. L'on a été très sévère avec lui à la Libération." 
Jean Marie Le Pen

mardi 7 avril 2015

Rivarol, numéro spécial JEAN MARIE LE PEN !


«Je n’ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître (…) je considère que l’on a été très sévère avec lui à la Libération» juge Jean-Marie Le Pen.

«Valls est Français depuis trente ans, moi je suis Français depuis mille ans. (...) Valls n’est pas un caballero, c’est un très petit monsieur» juge Jean-Marie Le Pen, avant de s’attaquer… à la citation permanente de la République faite par la gauche. «Et puis cette référence incessante de Valls à la République ! Ils commencent à me gonfler tous avec la République!» déclare l’ancien candidat à l’élection présidentielle, avant de faire son analyse : «nous sommes gouvernés par des immigrés et des enfants d’immigrés à tous les niveaux (…) il y a un million de Chinois en France. Ce sont des gens intelligents, actifs, discrets mais néanmoins puissants et redoutables».

« Etes-vous favorable comme l’actuelle direction du FN à la retraite à soixante ans ?

J’ai essayé d’expliquer à Marine Le Pen et à ses conseillers que c’était une erreur. C’est ridicule de demander la retraite à 60 ans alors que moi, à la tête du FN, pendant des décennies, je l’ai demandé à 65 ! J’étais en avance, encore que les Allemands sont aujourd’hui à 67 ans ! L’équilibre démographique désastreux de l’Europe boréale, c’est-à-dire celle qui va de Brest à Vladivostok, est suicidaire et implique de reculer l’âge légal de la retraite. En politique on ne doit jamais sombrer dans la facilité ni faire de la démagogie.


vendredi 3 avril 2015

Saint-Raphaël (83) : un sexagénaire tabassé et dépouillé par Ahmed, Hidir, Azziouezz et Kevin

S’ils étaient très copains l’été dernier, la concorde ne régnait plus ce jeudi, dans le box du tribunal correctionnel de Draguignan, entre Ahmed Bouchta, Hidir Selmouni, Azziouez Achaibou et Kévin Cottino, âgés de 20 à 24 ans.

Il leur était reproché à tous quatre un vol avec violence et en réunion à Saint-Raphaël, suivi d’une escroquerie aux Adrets-de-l’Esterel, le 23 août 2014, au préjudice d’un touriste sexagénaire de nationalité norvégienne.

Trois d’entre eux étaient en récidive et tous contestaient les faits, rejetant la responsabilité sur l’un ou l’autre.

Les trois premiers ont été condamnés à trois ans de prison ferme, avec maintien en détention.

Le dernier, compte tenu d’une maladie dégénérative invalidante, a été condamné à deux ans ferme, sans mandat de dépôt.

Demeurant tous à Nice, les quatre jeunes rentraient ce jour-là, à 6 h 30, d’une nuit de fête entre Marseille et le golfe de Saint-Tropez. Passant à Sainte-Maxime, Ahmed Bouchta a arrêté la voiture pour prendre en stop M. Askim Per Gudmund.

Ce vacancier avait raté le bus qui devait l’emmener à Saint-Raphaël, d’où il devait prendre un train pour rejoindre l’aéroport de Nice, afin de monter dans un vol pour Oslo.

Le touriste norvégien avait proposé de participer aux frais de route à hauteur de 20 €. Mais parvenus à une station-service des Issambres, les quatre jeunes ont décidé qu’il devrait payer le plein d’essence. Sa carte bancaire n’a pas fonctionné à la pompe, mais ses compagnons de route en avaient profité pour noter son numéro de code confidentiel.

Askim Per Gudmund n’a pas été déposé à la gare de Saint-Raphaël, mais a été sorti de la voiture, qui s’est arrêtée dans une ruelle discrète non loin de la voie ferrée.

Selon une dame qui a assisté à la scène, sous la menace d’un couteau, et après avoir été frappé violemment d’un coup de pied à la tête, il a été dépouillé de ses papiers, sa montre, sa carte bancaire et même sa valise. [...]

« C’est Bouchta qui conduisait, c’est lui qui a frappé. Nous, on n’a rien vu, on dormait », ont indiqué en chœur les trois autres.

« La vérité c’est qu’ils voulaient prendre son code, a rétorqué le conducteur.J’étais pas d’accord, mais ils étaient trois contre moi, j’ai suivi. C’est bien Hidir Selmouni(reconnu par le témoin) qui a frappé le touriste. J’étais choqué de ce qui s’était passé. »

Le procureur Alexandra Guérin a conclu de ces divergences que tous essayaient de minimiser leur rôle.

« La victime, une personne assez âgée, était seule contre quatre. Ils ont continué à frapper ce touriste alors qu’il avait perdu connaissance. » [...]

DEFENDS TON IDENTITE !